Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Perline_la_Tisserande
  • Perline_la_Tisserande
  • : Ce blog a pour but de mettre en ligne mes recherches et mes conclusion concernant les costumes et les techniques pour la reconstitution de différentes périodes, dans le cadre d'associations de reconstitution.
  • Contact

Accueil


 Afin de faciliter la navigation, vous pouvez cliquer sur les liens ci dessous pour aller directement dans les catégories


Tous les Articles

liste non exhaustive de la pluspart des articles

mise à jour de temps en temps, plus facile pour retrouver un article

précis ou que vous avez déjà lu

 

ci dessous ce sont les catégories donc plus complexe à naviguer

  mais complettes avec les derniers artciles en ligne

Costume
Comment faire
Perline la lainière
Tissages
Naallbinding
Teinture - couleurs
Animations/Sorties  Liens
FAQ
Matériel
Autres Non médiéval... articles cachés


Si vous souhaitez un galon particulier, un filet, un costume, des chaussettes, une bourse, un patron, un tuto... N'hésitez pas à m'en faire la demande.

 

 

Encore une fois un hébergeur photo viens de me faire faux bond. 

 

De nombreuses photos ont disparues sur les anciens articles, certaines laissant une trace de type adresse, d'autres n'en laissant pas du tout et génant du coup la compréhension de l'article.

Il va me falloir un certain temps pour réparer celà et retrouver les photos correspondantes (sans compter que j'en ai perdu quelques unes dans des crachs d'ordinateur).

Je vais essayer de repartir des articles les plus récents puis aller vers les plus anciens.

Si certains vous manquent plus que d'autres ou dont vous avez besoin, n'hésitez pas à m'envoyer un mail sur mon contact (en haut à droite de votre écran ou en bas à gauche). Et si vous avez hébergés certaines photos de mes articles ou copiées quelque part, n'hésitez pas à me les faire parvenir afin que le retour soit plus rapide.

 

MErci d'avance

 

Merci à tous ceux qui m'ont permis d'utiliser leurs propos et liens sur mon blog!

Pour celles et ceux se reconnaissant sur une photo et ne souhaitant pas apparaitre, qu'ils m'envoient un Mail ou un commentaire pour que je floute leur visage

 

 

Le blog en anglais http://fp.reverso.net/perlinelatisserande/6465/de/index.html

Le blog en allemand http://fp.reverso.net/perlinelatisserande/6465/de/index.html

Recherche

Me contacter

Pour me contacter

Poser des questions

Proposer un article...

severine.perline@gmail.com

 

21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 14:23

    Rappelons ici que cette base est pratique du XIem au XVe siècle mais qu'une démarche de recherche est nécéssaire afin de personnaliser la chemise selon l'époque. Elle peu aussi servir de base pour le vêtement supérieur mais toujours bien faire la part des choses. En fin d'article je vous redonnerais une généralité pour ceux qui ne souhaitent pas chercher mais ne pas faire de trop grosses erreurs.

 

En cours... Voici la base, les images et les variantes viendront plus tard.

La chemise chainse est le vêtement de dessous par excellence. Portée tant par les femmes que par les hommes.

Lachemise chainse féminine est longue, pour la période 1180-1220, elle se porte au mollet (très pratique) ou à la cheville. Au XVem siècle on peu la faire remonter jusqu'aux genoux. 

La chemise chainse masculine est plus courte (cela dépend de la richesse du porteur, jusqu'au pieds pour les très riches par exemples, mais pas au-dessus de mi-cuisse) et fendue devant et derrière. La longeur dépend toujours de l'époque choisie. Attention pour la fente, je ne suis plus si sûre de moi c'est au choix et à l'interprétation du porteur : on peu voir un vêtement fendu au dessus et une chemise courte ou une chemise fendue. Les preuves archéologique que je connais ne présente à ce jour que des chemises non fendues, pourtant je continue à les réaliser dans la pluspart des cas fendues selon la demande du porteur.

Pour cette période on voit sur la cathédrale de chartres (images qu'a reprises Viollet-le-duc) des manches plissées... pour cela, il suffit de faire des manches trop longues ajustées au poignet et de les remonter. Il existe deux types de manches plissées sur la cathédrale de chartre et autres statuaires. La version "trop longue remontée" et on as d'autres sources représentant des personnes en train de se déshabiller présentant ces manches descendant jusqu'au sol. L'autre version serais un plissé cousu de type "boutis" mais aucune pièce archéologique ne viens l'ettayer.

Sur le patron qui suit, la partie "d" n'est pas obligatoire, elle peut servir à faire la parmenture du col et pour les hommes le tissus doit être coupé comme si on allait mettre la partie D mais être seulement ourlée.

  ¨Personellement si je dois rajouter un triangle à l'avant et à l'arrière toujours selon l'époque, je le coupe à part car la partie D est trop courte et peu ample à mon avis. Je m'en sers donc pour rajouter des carrés sous les bras.

Pour dessiner votre patron la largeur de A est la partie la plus charnue de votre buste : seins pour les femmes, poitrine pour les hommes, poumons bien gonflés divisée par 2 + minimum 4cm pour l'aisance et la couture. Pour les hommes les triangles vont arriver sous les bras, c'est parfait et cela absorbe le ventre à bierre ;) . Pour les femmes méfiez vous et verifiez bien que les triangles vont arriver sous les bras ou peu en dessous.

 Il est normal que la couture ne soit pas sur l'épaule comme les vêtements modernes mais tombante! ne vous en inquiettez donc pas.Pour les dame à forte poitrine, je conseille le deuxieme patron pour que les coutures ne tombent pas trop bas. auquel cas A est le tour au dessus de la poitrine divisé par 2 + 4 cm et le petit coté de C est la différence avec la poitrine /4 + 4cm.

 

base (peut aussi servir pour les bliauts , chainses et cottes simples)

un peu plus large

 

 

 

 

 

autre coupe pour le même style.(http://www.forest.gen.nz/Medieval/articles/Tunics/TUNICS.HTML)

Ces modèles de découpes sont donnés pour un tissus de 1m45, 1m50 de large.

 

Evidement il faut réfléchir avnt de la couper dans un lé plus petit ou si vous n'avez pas des dimensions standard. C'est au final un jeu de Tangram.

 

Parlons donc un peu époque. Au niveau du col la chemise ne doit jamais dépasser sauf accidentellement... comme une bretelle de soutien-gorge dans les années 1980! Donc le col doit être ourlé de façon à ce que en le mettant en début de journée il ne dépasse pas de la cotte/bliaut.

Au niveau de la hauteur des godets (triangles de cotés) pour la chemise ce n'est pas important mais la chemise peu vous servir de test pour le vêtement du dessus donc vous pouvez faire comme ceci :

On vas dire en gros : XIe je ne sais pas, XIIe taille ou hanche, là où votre corps dépasse la taille de poitrine, et pour les bien faites taille c'est pas mal. XIIIe minimum sous le bras, voir même épaule c'est mieux, c'est trés ample. XIVem et XV comme au XIIe pour la chemise. Et là attention avertis ce n'est qu'une généralitée! on s'arrette là et on regarde bien les cols pour faire la différence, ou pour la cotte (la chemise on la laisse tel quel) on ajuste (moulant!!) et on met boutons pour le XIVe et lacage devant ou au coté pour XVe pour le XVem femme on peu aussi mais sans obligation faire des manches courtes qui laisseront dépasser la chemise mais pas au XIVe.

Voilà vous êtes parés pour ne pas faire trop de bétises mais je le répette ce sont de grosses généralités à afiner selon l'époque choisie!

 

 

*édit du 07/2012

Repost 0
Published by Perline - dans costume
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 17:57

Cet article fait suite à une discussion lancée sur le forum des Guerriers du moyen Age. Je remercie tous les forumistes et autres intervenant qui m'ont aidé dans cette recherche.

Au commencement...

Il y avait une envie de fabriquer des chaussures médiévales XIIIème. Seul cuir récupéré... un cuir noir. La bible de Maciejowski présentant un grand nombre de chaussures de cette teinte la question fût posée: noir=noir? Noir=brun foncé? Noir=convention d'enluminure?

 

 

 

 

 

 

Or donc voici sorti de cette intéressante bible... des chaussures brunes et vertes... ce n'est donc pas une convention d'écriture... reste à savoir si c'est bien du noir ou du brun foncé.

Pour cela j'ai demandé à une spécialiste du cuir archéologique (Véronique MONTEMBAULT) qui m'a répondu je cite "Par cuir archéologique, je pense que vous parlez des cuirs découverts en Europe, donc provenant essentiellement de sites humides ou gorgés d'eau. Tout objet enfoui ou non dans le sol tente de se mettre en équilibre avec son milieu environnant, le métal s'oxyde, le verre s'irise, ... Dans le cas de
cuir enfoui dans un milieu humide, cette mise en équilibre passe par des échanges avec l'eau. Cette dernière va peu à peu solubiliser les composés les plus solubles (dont les peintures et teintures) et prendre leur place dans le cuir. C'est le premier point. Ensuite le cuir peut être fabriqué de plusieurs manières (tannage minéral, à la graisse ou végétal). Parmi toute la gamme de tannages anciennement utilisés, seul celui utilisant des composés végétaux résiste à l'enfouissement dans un milieu humide. L'autre caractéristique des tannins végétaux est de réagir avec les sulfates de fer pour donner une teinte noire. C'est pourquoi, les cuirs archéologiques gorgés d'eau sont souvent foncés et qu'il est impossible de préciser leur teinte avant l'enfouissement."

En résumé On ne sait pas quelle a pu être la couleur des cuirs "archéologique". Malgré cela une phrase a titillé mes yeux et j'ai continué mes recherches pour tomber sur ceci

Traduction « Voila » d'un site de vente allemand: "Les chaussures sont fabriquées du cuir de bovin noir coloré et végétalement gegerbtem et wendegenaeht. La chaussure se compose de la semelle et de la tige. La chaussure est fermée seitllich sur l'extérieur avec un attachement de cuir.
La tige avec un pneu cuirer plié plus mince est achevée en haut. Le secteur de talon et le secteur sont renforcés à l'intérieur autour de l'attachement par un morceau de cuir trapezfoermiges cousu. À différentes reprises verzwirnter un fil de ligne qui a été enduit en plus avec un mélange de la résine et de la cire d'abeille a été utilisé coudre.

La coloration cuir a été mise en œuvre après le processus de fabrication (ainsi à la chaussure finie). On a coloré avec le vinaigre et des éclats en fer. Les ions en fer résolus du vinaigre donnent un complexe noir avec le Tannin qui existe encore dans le cuir par les Gerbung.

Cette forme de chaussure est une forme de chaussure verbreiteste de moyen âge élevé. Elle a été portée offenabr par toutes les couches de population et par les deux sexes. On voit très fréquemment sur des sources d'image représentés, surtout dans noir cette forme. La fréquence des chaussures représentées noir est en effet surprenante. "

J'ai donc demandé aux forumistes d'essayer ne pouvant le faire moi même

De là notre bon Rechignac a fait l'essai et voici ses conclusions... sans photos hélas.

"J’ai fait le test ce matin sur du cuir tanné végétal.
La réaction ne prend pas immédiatement et il faut bien mouiller le cuir au vinaigre. On obtient ainsi un noir pas vraiment noir mais plutôt un gris anthracite.
Mais le résultat est concluant et c'était tout bête, il fallait le savoir."

"Bon finalement après qu'il ait séché complètement, le cuir est noir et jusqu'au cœur, sur les tranches et à l’envers car ça traverse. En plus c'est homogène. Que demandait de plus moi qui ai de la poussière de métal à volonté."

Conclusion: Les déchets de fer ont pu être utilisés au moyen age pour teindre du cuir en lui donnant une couleur noire. Le vinaigre est à mon avis utilisé en tant qu'acide afin de dégager les ions fer qui réagissent avec le tanin du tannage végétal. (il n'y avait pas de vinaigre à l'époque mais on doit pouvoir facilement le remplacer peut-être par du verjus)

Nota:

Fausse piste: le bois de brésil dont les molécules sont utilisées aujourd'hui pour teindre le cuir en noir vient... du brésil lol donc pas possible pour notre époque..; il teint aussi les tissus en bleu et mauve mais pas en noir. * édit... en fait on en trouvait bien à partir du XII grâce aux vénitiens qui l'importaient d'inde et du sri Lanka... et le pays "Brésil " a été nommé comme cela car on y trouvait beaucoup de bois de "brasil"

*édit 07/2012 : Orthographe... Il étais temps!

Repost 0